Menu nl

Flexi-job

Depuis le 1er décembre 2015, les employés qui ont un job principal ailleurs peuvent travailler dans l’horeca (PC 302) en tant qu’employé flexi ou en tant qu’intérimaire flexi. Ce statut est une des mesures du gouvernement afin de compenser les conséquences négatives de la caisse blanche pour les employeurs dans l’horeca. 


Cependant, depuis le 1er janvier cette mesure s’est étendue aux Commissions Paritaires 118.03, 119, 119.03, 119.04, 201, 202, 202.01, 311, 312 en 314. Concrètement, vous pouvez, en tant que client d’une des commissions paritaires ci-dessus, faire usage de cette option. Actief Interim vous assistera lors du remplissage des conditions nécessaires liées au statut d’un employé flexi. Ci-dessous nous récapitulerons les conditions les plus importantes pour vous. Vous pouvez évidemment toujours contacter l’agence Actief la plus proche.

1. Qu’est-ce que c’est un flexi-job ?

Travailler en extra : pour les travailleurs qui ont déjà un job.  
L’employé reçoit un salaire net sur lequel il ne doit pas payer d’impôts ou d’ONSS.
L’employeur paie une cotisation patronale réduite.

2. Pour qui?

  • Travailleurs qui gagnent des extras :
  • Toute personne qui a travaillé au moins 4/5e durant deux trimestres au sein d’un autre       employeur
  • Aussi les professeurs avec un contrat de min. 21h/semaine
  • Les pensionnés qui disposait du statut de pensionné le trimestre passé.

3. Salaire

  • Min. €9.36
  • Pécule de vacances simple 7.67% => pour les ouvriers et employés
  • Droit aux allocations
  • Les flexi-jobs ont un propre système d’indexation
  • Pas de limitation du nombre d’heures/jours
  • Pas de prime de pension
  • Pas de prime de fin d’année
  • Les jours travaillés comptent dans le calcul des droits de vacances, de pension, d’assurance maladie
  • Les jours travaillés comptent dans le calcul des droits de vacances, de pension, d’assurance maladie

4. Obligications administratives

  • Uniquement des contrats journaliers
  • Les contrats doivent avoir une heure de début et de fin
  • L’heure de début ne peut JAMAIS être modifiée
  • Si l’UZK arrête plus tôt : transmettre la modification à la dimona AVANT minuit
  • Si l’UZK travaille plus longtemps: modification endéans les 8h après l’heure de fin initiale
  • Au début d’un nouveau trimestre il faut vérifier si le candidat correspond toujours aux conditions.

5. Dimona

Pour savoir si le travailleur a droit aux conditions flexi-job, l’employeur ne reçoit qu’une notification “OK” ou “NOK” de la dimona au moment où la dimona est envoyée. Si le feedback de l’ONSS est négatif le contrat de travail doit être modifié et le salaire doit être payé sous le statut normal d’un(e) intérimaire (donc avec déduction ONSS et PP). Dans ce cas le coefficient normal sera appliqué et non pas le coefficient flexi. La dimona ne peut pas être tardive par rapport à l’heure de début de la prestation. Trop tard = emploi normal avec les conséquences nommées ci-dessus. Lors de la déclaration dimona : toujours indiquer dans les contrats de travail les heures de début et de fin.

Est-ce aussi avantageux pour les employeurs ?

Absolument ! En tant qu'employeur, vous payez seulement 25 % de cotisations patronales. Les cotisations de sécurité sociales ordinaires et le précompte professionnel ne s'appliquent pas au salaire flexi. Parallèlement, un travailleur en flexi-job est la solution idéale lorsque vous devez compenser rapidement une pénurie temporaire de personnel. Si vous voulez notre avis, tout le monde y gagne !